L'éco-responsabilité : un projet fédérateur au service des collectivités 1/2

Rédigé par Marie BEAUFILS, Consultante performance des organisations
Dimanche 21 Août à 00:09

L’éco-responsabilité, de quoi parle-t-on ?

S’il n’existe pas de définition formelle de l’éco-responsabilité, celle-ci peut toutefois être appréhendée de la façon suivante :

L’éco-responsabilité est une approche globale de prise en compte des enjeux du développement durable. […] Il s’agit non seulement de préserver l’environnement, mais également de contribuer à l’amélioration des conditions de travail ainsi qu’à la réalisation d’économies budgétaires. Il s’agit également de convaincre les personnels des (…) collectivités, mais aussi l’ensemble des consommateurs de la nécessité d’adopter d’autres comportements au quotidien.  *

Les collectivités doivent ainsi limiter leurs impacts sur l’environnement en évoluant vers d’autres modes de consommation et en réduisant les gaspillages.

Collectivités, pourquoi s’engager dans une démarche éco-responsable ?

Les collectivités qui encouragent les pratiques éco-responsables s’engagent de fait dans un projet mobilisateur qui permet à chaque agent de s’impliquer individuellement et collectivement dans de nouvelles pratiques. Tout comme le domicile, le bureau est un lieu privilégié pour le développement de réflexes éco-responsables. Chaque jour, il est possible de réduire les impacts environnementaux d’un individu ou d’une activité, même lorsque celle-ci est partiellement ou totalement administrative.

Pour un agent, agir au travail en faveur de la préservation de l’environnement est d’abord une véritable opportunité de répondre à un enjeu sociétal fort, tout en préservant les valeurs du service public : respect de l’environnement, prise en compte de l’intérêt général et particulièrement des générations futures, réduction des inégalités, souci de bonne utilisation des moyens financiers, etc… Cela lui permet également de bénéficier d’un espace de travail plus sain et donc plus agréable (éclairages optimisés, réduction des bruits, généralisation de bonnes pratiques, etc.).

Enfin, la mise en place d’une telle démarche, bien que nécessitant un certain investissement financier et humain, reste raisonnablement coûteuse et permet a contrario de réduire certains types de dépenses en rationalisant les achats ou en diminuant sa consommation énergétique, par exemple.

Concrètement, quelles sont les opportunités d’action ?

L’eau, l’énergie, les déchets, les achats, le bruit, l’air, les transports sont autant de thématiques sur lesquelles peut porter une démarche éco-responsable. Le but est, en premier lieu, de déployer une  démarche solidaire, voire citoyenne, qui permette de préserver les ressources naturelles et de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Il s’agit de faire prendre conscience de l’importance d’une telle démarche, en s’appuyant sur plusieurs niveaux : l’agent, le service et la collectivité dans son ensemble. Ainsi, le projet ne saurait être une simple addition d’initiatives individuelles. Une vision stratégique transversale et commune est nécessaire pour permettre un pilotage efficace (amélioration continue).

Dans un second article consacré à ce sujet, nous verrons comment déployer une telle démarche et mobiliser les acteurs autour de ce projet.

 

*Brochure « Administrations éco-responsables, enjeux et actions » : cette brochure élaborée par le Ministère de l’Ecologie et du Développement durable, la délégation interministérielle au développement durable ainsi que le Ministère de la Fonction publique et de la Réforme de l’Etat fait le point sur les enjeux, les constats et les objectifs de "l’éco-responsabilité" afin que les agents s’engagent pleinement dans la démarche "éco-responsable".

Thèmes associés à l'article :

Lire tous les articles rédigés par Marie BEAUFILS

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Le but de cette question est de vérifier que vous êtes bien humain, et ce, afin de prévenir toute tentative de spam.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.