Le management de proximité au service de la prévention des risques professionnels

Rédigé par Michel JOUANT, Consultant en santé et qualité de vie au travail
Lundi 08 Octobre à 16:06

L’évolution réglementaire engagée par la loi du 31 décembre 1991 et par le code du Travail a eu pour effet, au sein des structures publiques, l’instauration d’une politique de prévention institutionnelle. Si la mise en place d’une telle politique avait pour objectif initial de répondre aux seules obligations réglementaires, elle n’a pas eu pour effet de prendre en considération la totalité de la dimension organisationnelle et humaine qu’engendre une démarche de prévention des risques professionnels. Or, ce domaine souvent très technique impose une réflexion, une veille juridique et technique régulière qui incite à se poser la question suivante :

Quel est le positionnement de l’encadrement de proximité dans une démarche de prévention des risques professionnels sur le terrain ?

La prévention et le management de proximité

Intégrer l’encadrement au cœur d’une démarche de prévention des risques professionnels est synonyme de succès, de baisse de l’absentéisme et de l’accidentologie. En effet, l’encadrement constitue un allié de terrain au plus proche des équipes et des agents. Placer cet acteur au cœur de cette démarche permet une prise en considération des contraintes quotidiennes des agents, des contraintes organisationnelles qu’engendrent l’absentéisme en mettant en œuvre les mesures préventives utiles, pas seulement dans un cadre curatif.  

Cependant, intégrer l’encadrement dans une telle démarche nécessite un accompagnement de l’entité, qui peut se traduire par la mise en œuvre :

  • de formations : au management des risques, à l’analyse des accidents du travail ou à la prévention des risques professionnels,

  • du développement des compétences et de la spécialisation dans le domaine de la prévention : avec un temps dédié à la prévention des risques professionnels sur le terrain,

  • d’1/4 d’heure sécurité,

  • d’un temps dédié en réunion,

  • d’un temps spécifique par collaborateur pour développer l’écoute active sur ce point,

  • d’un budget consacré à la prévention pour l’achat d’EPI/EPC,

Parallèlement, la mise en place d’un réseau d’assistants de prévention et/ou de préventeurs auprès de l’encadrement de proximité, représente un intérêt non négligeable dans la mise en place de cette démarche de prévention.

L’intérêt d’un tel dispositif est de permettre à l’encadrement d’avoir des relais de terrain permettant la mise en œuvre des mesures de prévention et d’en assurer le suivi. Ainsi, l’encadrement de proximité pourra aisément coordonner la prévention au sein de son entité.

Quel appui des assistants de prévention au côté de l’encadrement de proximité ?

Chaque collectivité et/ou établissement est libre dans son organisation de la prévention. Cependant, la construction du réseau évoqué ci-dessus représente une dimension importante dans le rôle qu’a un assistant de prévention et dans le rôle de l’encadrement de proximité. En effet, ces acteurs de la prévention, lorsqu’ils sont présents au sein d’une organisation, sont des atouts majeurs de réussite et d’accompagnement de cet encadrement.

La construction d’un réseau d’assistants de prévention et/ou de préventeurs se fait généralement sur la base du volontariat, ce qui permet une adhésion plus importante vis-à-vis de la dimension prévention et fédère l’adhésion des agents à la culture institutionnelle engagée par l’organisation. L’adhésion est un facteur clé du succès d’une démarche de prévention.

Ce réseau constitue une aide importante auprès de l’encadrement notamment au travers :

  • de l’évaluation des risques professionnels
  • de la rédaction et du suivi du document unique
  • du suivi du plan d’action de prévention
  • de l’analyse des accidents du travail
  • des relations avec les représentants du personnel siégeant au CHSCT
  • du conseil en matière d’équipement, de formation et de sensibilisation

La présence d’assistants/conseillers de prévention est facilitatrice dans le cadre du respect des obligations de santé et sécurité qu’a l’encadrement de proximité vis-à-vis des agents placés sous son autorité.

Ainsi, cette organisation doit conduire à une prévention plus efficace, qui induit par ailleurs l’implication des agents, la sensibilisation de la hiérarchie et de la Direction.

Thèmes associés à l'article :

Lire tous les articles rédigés par Michel JOUANT

Ajouter un commentaire

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.