L'effet du jour de carence sur les absences au travail dans les collectivités

Rédigé par Fabien JOBINIOT, Chef de projet études statistiques
Vendredi 05 Juillet à 09:55

Sofaxis (groupe Relyens) vient de dévoiler  les premières tendances 2018 des absences au travail pour raison de santé dans les collectivités territoriales.

Un taux d’absentéisme stabilisé à 9,8 % en 2018

L’étude de Sofaxis sur les absences pour raison de santé dans les collectivités territoriales révèle un taux d’absentéisme global de 9,8 % - toutes natures d’absences confondues et de 9,2 % hors maternité. Identique à ceux de l’an dernier, ce taux implique l’absence tout au long de l’année de plus de 9 agents sur un effectif de 100. Une stabilisation du taux d’absentéisme global en 2018 qui intervient après une hausse continue depuis une dizaine d’année.

Fréquence et exposition des absences accusent une baisse significative du fait du rétablissement du jour de carence

Globalement stable ces dernières années, la fréquence des arrêts accuse une forte baisse qui s’établit à -19 % entre 2017 et 2018. Elle représente 58 arrêts pour 100 agents employés contre 72 l’an dernier. Ce chiffre est essentiellement impacté par le nombre d’arrêts en maladie ordinaire qui accuse une chute importante en baissant de 61 arrêts à 47 pour 100 agents alors que l’indicateur reste stable pour l’accident du travail, la longue maladie/longue durée et la maternité.

L’exposition, quant à elle, qui indique la proportion d’agents concernés par un arrêt au moins dans l’année, subit également une baisse relative de -9 % en un an, passant ainsi de 45 % à 41 %.

Progression de la durée moyenne des arrêts :

En progression régulière avec une augmentation de 33 % en 10 ans, la gravité s’accentue en 2018 de façon significative avec une augmentation de 20 % entre 2017 et 2018. Cette hausse importante en un an s’explique par la forte progression de la durée moyenne d’arrêt en maladie ordinaire, sous l’effet du jour de carence.

Les variations relatives à la maladie ordinaire, première cause d’absence au travail, impacte fortement les indicateurs globaux

Première nature d’absence au travail pour raison de santé, la maladie ordinaire concerne plus de 8 arrêts sur 10, près des 3/4 des agents absents, et concentre la moitié du taux d’absentéisme (52 %).

La deuxième cause d’arrêt en 2018 reste l’accident du travail (service, trajet et maladie professionnelle) devant la longue maladie/longue durée et la maternité dont les indicateurs restent stables par rapport à 2017.

Pour Vincent Lelong, directeur général de Sofaxis : « L’étude de ces premières tendances montre clairement les impacts du jour de carence remis en vigueur au premier janvier 2018.  L’effet bénéfique sur les arrêts courts entraine une moindre désorganisation du travail. Mais cet effet est contrebalancé par un accroissement de la gravité des arrêts renforçant d’autant l’importance de la mise en œuvre de politiques de prévention et d’actions sur la QVT ».

 

 

Thèmes associés à l'article :

Lire tous les articles rédigés par Fabien JOBINIOT

Ajouter un commentaire

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.