L'insécurité de la situation de travail dans les collectivités territoriales

Rédigé par Cyrielle CLAUDEL, Consultante en ressources humaines et santé au travail
Lundi 25 Février à 16:13

L’insécurité de la situation de travail se définit par les questionnements que les agents peuvent formuler sur leur avenir au sein de la collectivité et sur le degré de maîtrise de la situation dont ils disposent. L’insécurité socio-économique (emploi, carrière, rémunération), l’accompagnement au changement maîtrisé de la tâche et des conditions de travail, figurent parmi les enjeux régulièrement invoqués par les agents. Renforcer le sentiment de sécurité de ces derniers sur leur situation de travail concourt à une meilleure perception de leur qualité de vie au travail.

Le contexte territorial actuel, en forte mutation, le durcissement des contraintes budgétaires, les changements véhiculés par la loi NOTRe, ou encore l’émergence forte de nouveaux métiers ainsi que la transition numérique du service public complexifient la gestion au quotidien de l’activité, fragilisent les repères et malmènent le sentiment de stabilité de l’environnement professionnel.

Ces éléments sont perceptibles dans les résultats des enquêtes Qualité de Vie au Travail menées auprès de nombreuses collectivités territoriales ces dernières années, qui mettent en évidence le sentiment d’insécurité de la situation de travail comme source d’insatisfaction de la part des agents.

Les investigations menées auprès d’agents de collectivités ont permis d’identifier des axes de travail prioritaires pour renforcer le sentiment de sécurité autour de la situation de travail.

  • Tout d’abord, améliorer la communication institutionnelle, afin qu’elle réponde au mieux aux attentes exprimées en termes de transmission des informations relatives aux orientations politiques et déclinaisons stratégiques, aux différents projets des services de la collectivité, aux contraintes budgétaires actuelles (quel avenir pour notre service ? notre collectivité ?) mais également à la vie interne (mouvements RH, organigramme…).
  • Veiller aussi à développer un management participatif afin d’associer les agents lors de prises de décisions, pouvant entraîner un changement organisationnel ou technique sur leur activité. Cet aspect participe à accroître le sentiment de reconnaissance mais diminue également le sentiment d’impuissance face à une situation imposée.
  • Accompagner les agents à la définition d’un parcours professionnel. Cet accompagnement s’effectue notamment par le biais de l’entretien annuel d’évaluation, le plan de formation et la mobilité. Accompagner les agents permet de donner davantage de sens à son activité, de développer sa motivation, son sentiment d’appartenance et donc son investissement au quotidien.
  • Enfin, communiquer et/ou trouver des leviers afin de minimiser la précarité actuelle de l’emploi en collectivité territoriale. La diminution des titularisations et l’augmentation des contractuels sur une durée importante (plusieurs années) n’est pas un facteur rassurant pour les agents. Le manque de communication est souvent à l’origine de questionnements et de craintes.

Ces constats ouvrent la réflexion autour de la qualité de vie au travail qui concourt à donner des repères, à réduire les craintes des agents concernant leur avenir au sein de la collectivité et constitue un levier d’action. Il est donc primordial pour une collectivité de mener des réflexions autour de l’accompagnement au changement en se questionnant sur les modalités d’intégration des agents dans le processus, et sur les modalités d’anticipation, pour mettre en place au plus tôt les actions d’accompagnement adéquates, pour travailler ensuite sur l’accompagnement de l’agent dans son parcours professionnel (mobilité, prise en compte de la soutenabilité du métier, développement des compétences, etc.).

Agir sur ces éléments participe à améliorer la qualité de vie au travail des agents et donc à accroître la performance, la productivité, et in fine la qualité de service rendu.

Thèmes associés à l'article :

Lire tous les articles rédigés par Cyrielle CLAUDEL

Ajouter un commentaire

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
randomness